Actualités à Fayenbois

4. L’arbre contraint

Continuez votre parcours sur la gauche en longeant sur une courte distance la « rue des Ramiers ». Tournez ensuite à droite en suivant le sentier qui vous mène au bois. Vous traverserez brièvement celui-ci pour ressortir au niveau de l’avenue de la Rousselière.

A l’entrée du bois de Fayenbois, à proximité du bâtiment du « centre nature » et de la plaine de jeux, vous trouverez une jeune haie d’arbres alignés. Cette allée de charmes se distingue de celle composée de hêtres par un feuillage à bords dentés. Ces deux espèces d’arbres supportent bien les contraintes humaines, nanifiées, limitées dans leur croissance, elles se plient à la volonté de l’homme. Dominés, dirigés, les arbres perdent leur identité pour faire partie d’un mur végétal uniforme. Bien loin des sauvageons, qui eux ne subissent aucun asservissement, l’arbre dompté, lui, n’aura de cesse de bourgeonner, de densifier son feuillage pour exploiter au mieux son espace de vie restreint. Cette spécificité est, pour le jardinier, un atout dans la réalisation de belles haies homogènes… mais loin d’être vraiment domestiqué, l’arbre attend l’oubli du coup de cisailles pour reprendre au plus vite son vêtu sauvage.