Actualités à Fayenbois

11. L’arbre médecine

Revenez en arrière sur quelques mètres, vous trouverez sur votre droite un petit chemin montant vers la sortie du bois. Après une dizaine de mètres, on trouve un petit croisement… le chemin montant presqu’en ligne droite et un sentier à peine dessiné partant sur sa gauche. Marchez quelques dizaines de pas sur ce sentier qui longe la lisière forestière, et vous trouverez, sur votre gauche, notre arbre.

Vous avez devant vous l’un des plus gros tilleuls du bois, son tronc relativement épais montre de nombreux rejets donnant d’innombrables branchettes réunies en touffes.

Le tilleul est bien connu dans nos infusions pour ses propriétés calmantes et sédatives. C’est le seul arbre dont tout le monde connaît la vertu médicinale et il est pour cette raison emblématique. Mais saviez-vous que ce n’est pas la seule ? Les bourgeons contiennent notamment du « mucilage », cette substance épaissit la salive et donne au sirop contre la toux une texture visqueuse qui tapisse d’autant mieux les muqueuses de la gorge. Les enfants appellent cet arbre  «  l’arbre aux  crachats »… croqués et mâchouillés quelques instants, les bourgeons du tilleul donnent en bouche une impression glaireuse semblable à un glaviot !

Faites demi-tour et retournez sur le chemin qui monte vers la sortie du bois. Sur les dizaines de mètres qui nous séparent de notre point de départ, le « Phylloscope », pensez à approfondir votre relation avec le monde végétal. L’univers des plantes est peu considéré, si il existe une société protectrice animale, il n’en est pas de même pour les créatures chlorophylliennes… pourquoi ? Si ce parcours ne donne pas de réponse directe, il vous invite à découvrir d’autres circuits des arbres, notamment ceux qui se dévoileront à vous dans votre propre jardin... Suivez ce chemin de réponses et méditez !